Père Éternel,




Au concert des mauvaises nouvelles de chaque jour, dans le chaos où ce monde se dirige, il existe toujours au plus profond de mon être un refuge, lieu de bien-être empli d’amour et d’espoir, qui console par le ressenti de ton indicible présence.

Il est dit que la justice divine est au-delà des contingences humaines ; unique et omniprésente dans le monde d’ici et de l’inconnaissable, elle s’impose immanquablement à tout être vivant, car seul ton pardon peut effacer nos fautes, les doutes, et les péchés.

Quand je m’enfonce dans l’océan du doute et de l’angoisse, je m’arrime à toi afin que tu me rassures en m’offrant le pardon et ta grâce, car il ne dépend que de moi d’y croire véritablement en l’acceptant spontanément.

Souvent, la foi pas très forte, me fait encore douter, et les angoisses et les peurs innommables me submergent, car une partie de mon être se refuse à croire, mais je tente malgré tout, de trouver le fil de lumière qui me relie à ta présence.

« Cherche Et Tu Trouveras »

Oui, je m’y emploie en l’écrivant sans me lasser au quotidien, pour parvenir à être digne un jour de ton amour, car sans te lasser, tu me redis,

« C’est Grâce Et Par La Foi En Croyant Que Tu Dois Vivre ! ».

Je patiente, espérant vaincre un jour, ma faiblesse et mes doutes, alors aujourd’hui comme chaque jour que tu me donnes,

Fais-moi sentir ta présence bienfaisante, par ta chaleur, ton amour, ta puissance et ta lumière,

―  Protège-moi encore, de moi-même et des autres, dans l’attente de la révélation.





Aron O’Raney
Lundi 11 Septembre 2017